À la découverte de nos villages/villes de Balagne : L'Ile Rousse

Station balnéaire de charme, l'Île-Rousse vous séduira par son ambiance, sa chaleur, son panorama...

L'histoire

Chargée d'histoire, l'Île-Rousse est peuplée depuis la plus haute Antiquité (soit 3 à 5 millénaires avant J.C). Elle fût, à cette période, une petite ville prospère sous la régence de Tyr qui la baptisa Agilla. Elle devint, ensuite, comptoir romain et prit le nom de Rubico Rocega jusqu'au 4ème siècle. Avec l'effondrement de ce dernier, elle perdit toute protection et sa situation géographique privilégiée (proche de la mer) l'exposa aux invasions barbaresques... Cette difficile période passée, elle ne fut longtemps habitée que par des pêcheurs et des paysans jusqu'à ce qu'au XVIIème siècle des commerçants d'un village voisin virent son intérêt stratégique.

La ville

Au Nord-Ouest de l'Île-Rousse, les habitants et les touristes peuvent apercevoir les îlots de porphyre rouge qui ont donné le nom à la ville. Au Sud, ils contemplent une magnifique plage de sable blanc immaculé et bien sûr la mer Méditerranée. A l'Ouest, la colline du Sémaphore et le col du Fogata offrent un panorama incroyable.

La vieille ville, elle, émerveille par ses rues pavées, ses vieilles maisons datant du XVIIIème siècle, son port des pêcheurs, ses ponts et son fameux marché aux vingt-et-une colonnes. Il ne faudrait pas non plus oublier ses églises (Notre Dame de Miséricorde qui jouxte un ancien couvent de franciscains et l'Immaculée Conception).

Quant à la ville nouvelle, elle continue magnifiquement l'ancienne. Il n'y a qu'à voir la Place Paoli (avec ses platanes plus que centenaires) pour s'en rendre compte...

Construite par Pascal Paoli, dotée d’un blason orné du lys royal de France, dirigée durant plus d’un demi-siècle par des élus Bonapartistes : l’Ile-Rousse est une ville à part dans l’histoire de la Corse. Ses contradictions en font un lieu attachant et plein d’imprévu pour les touristes...

Lieu de négoce, l'Île-Rousse devint un port vers la fin des années 1750 sous l'influence de Pascal Paoli qui souhaitait affaiblir l'activité génoise à Calvi et Algajola. C'est à cette période que la ville fût dotée d'une enceinte fortifiée protégeant le port. C'est aussi à ce moment-là qu'elle prit le nom de « Isula Rossa ».

À voir

  • L’immaculée conception de Marie - Église paroissiale construite en 1892 dans le centre ville
  • Église Notre dame de la Miséricorde – ancien couvent
  • Le phare de la Pietra (XIX)
  • La place Paoli (1834)
  • Le marché couvert (1844)
  • La sculpture de la baigneuse sur la place Paoli
  • La tour génoise sur l’Ile de la Pietra

Copyright ©2019 A CASA DI MÀ, tous droits réservés - Site réalisé par agence web corse

Forfaits & Offres spéciales

Réservation

Date d'arrivée
Date de départ
Adultes
Enfants
Bébés
Code Promo