À la découverte des villages de Balagne : Calvi

Aujourd'hui, nous vous proposons une balade à Calvi "la charmeuse", née d'une histoire tourmentée.

L'histoire

Si le golfe de Calvi fut une escale maritime dès l’Antiquité, les bases de la ville ne furent jetées par les Romains qu’au Ier siècle, avant d’être détruites par les raids barbaresques.

La ville reprit un peu de souffle sous les Pisans (XIe-XIIIe siècle), jusqu’à ce que les rivalités entre les seigneurs locaux amènent sa population à demander la protection de Gênes, en 1278. La puissante république italienne ne pouvait espérer mieux : face à cette occasion qui lui était offerte d’asseoir son pouvoir sur l’île, elle s’empressa de faire des Calvais des citoyens génois. L’histoire de la ville fut dès lors indissociable de sa fidélité à la république Italienne, désignée comme l’oppresseur en de nombreux autres points de l’île (ce qui vaut encore à Calvi d’être parfois montrée du doigt). Sous l’impulsion génoise, la ville se fortifia et se dota de sa citadelle. Gênes la transforma en une cité prospère et, au XVe siècle, Calvi devint l’une des deux places fortes génoises corses, avec Bonifacio. Elle le demeura jusqu’au XVIIIe siècle.

En 1794, Calvi dut capituler sous les assauts répétés des armées britanniques et des troupes indépendantistes de Pascal Paoli. Lourdement bombardée, elle fut en grande partie détruite au cours des combats.

La cité redevint française en 1796, à la fin de l’éphémère royaume Anglo-corse.

La ville

Un grain de beauté dans l'île de beauté, lové au nord-ouest de la Corse. Sa citadelle posée sur l'eau regarde au loin les massifs enneigés reflétant leur ombre sur la mer. Les bateaux s'amarrent au pied d’une marine colorée, prolongée par une plage de 5 km et une pinède de 32 hectares, formant l'un des plus beaux golfes de Corse.

Estivale par sa plage, culturelle par sa citadelle et ses festivals, Calvi figure parmi les escales les plus appréciées et fréquentées de Corse. La prospère “capitale” de la Balagne s’étend le long de son golfe sous la double surveillance de sa citadelle et du Monte Cinto (2 706 m)., Cette ancienne place forte génoise fut, dès les années 1920, l’une des premières destinations touristiques de l’île. Sa réputation ne s’est depuis jamais démentie, grâce à son cadre, à sa vitalité culturelle et à son patrimoine. Calvi est aussi l’une des villes balnéaires les plus fréquentées durant l’été. La population de 5 600 habitants est alors quasi multipliée par dix.

La presqu'île de la Revellata, sur la côte ouest en direction de Porto, renferme sur 300 hectares l'essentiel de la faune et de la flore locale, à l’instar de ses fonds marins qui font le bonheur des amateurs de plongée.

Situé au dessus de la ville, le sanctuaire de Notre Dame de la Serra, patronne de la cité, offre le plus beau panorama de Calvi.

À Calvi, en vacances, tous les goûts sont permis !

Ce qu'il ne faut pas manquer à Calvi

  • La citadelle de Calvi
  • La cathédrale Saint-Jean-Baptiste
  • La maison de Laurent Giubegga
  • Le palais des évêques
  • Le Bastion Celle
  • La tour du Se
  • L’Église Sainte-Marie-Majeure
  • Notre-Dame de la Serra
  • Le Festival Calvi on the Rocks (juillet)

Copyright ©2019 A CASA DI MÀ, tous droits réservés - Site réalisé par agence web corse

Forfaits & Offres spéciales

Réservation

Date d'arrivée
Date de départ
Adultes
Enfants
Bébés
Code Promo